Réglages d’injection sur WR250F – 1

Depuis 2015 les Yamaha 250 WR-F sont passées à l’injection avec le fameux moteur « inversé » qui équipe les YZ-F. Au passage elles héritent également de l’injection et bénéficient donc des réglages facilités par les outils Yam.

Le YZ Power Tuner est un appareil officiel de chez Yamaha, mis à la disposition du grand public pour qu’il puisse contrôler et ajuster au mieux le comportement moteur en intervenant sur l’injection et l’allumage.

C’est bien beau tout ça mais commençons par un peu de théorie.

L’injection d’essence : appauvrir ou enrichir ?

Moins il y a d’essence dans le mélange air/essence, plus la moto est réactive et nerveuse. Les bas régimes sont violents et les hauts régimes plus limités, réduisant ainsi l’allonge. C’est utilisable avec une adhérence au top, comme un terrain de cross bien préparé, un pré bien sec ou par exemple une spéciale tracée champ de blé récolté. Dans une moindre mesure c’est également utilisable pour compenser des températures extrêmement élevées, même si avec les injections modernes le système s’adapte déjà très bien tout seul.

A l’inverse plus il y d’essence dans le mélange air/essence, plus la moto va gagner en souplesse. Très pratique dans les conditions d’adhérence limitée, fréquentes en enduro avec les prairies humides, les sous-bois glissants. Pour les crosseux c’est également une sécurité complémentaire lors de courses de sable. En effet avec un mélange riche en essence l’échauffement du moteur est limité.

L’allumage (en fait l’avance à l’allumage) :

il est possible depuis pas mal de temps d’intervenir sur ce facteur, c’est classiquement ce que font les boutons de sélection de courbe sur les motos à carbu. On modifiant le programme interne du CDI on peut choisir le moment précis où l’étincelle de la bougie provoquera l’explosion du mélange air/essence. Plus l’avance est élevée, plus l’explosion aura lieu proche du point de compression le plus élevé, augmentant ainsi la puissance et la réactivité du moteur. A l’inverse en réduisant l’avance on va avoir un moteur plus doux. Couplé avec la richesse du mélange cela permet de faire varier très significativement le comportement du moteur.

En résumé :

Richesse du mélange Avance à l’allumage
Comportement standard 0 0
Moteur agressif +
Moteur souple +

 

Pourquoi le power tuner est-il utilisable ?

Avec les réglages à l’ancienne et le motos à carbu, il était toujours compliqué de définir une configuration adaptée aux diverses situations et il fallait souvent faire des compromis délicats. Et dans la réalité une fois le bon réglage trouvé, rares étaient les pilotes qui prenaient le temps d’ajuster la moto aux conditions.

Mais avec l’injection et les systèmes de programmation, il est possible de choisir des valeurs spécifiques pour chaque conditions. En effet on peut avoir envie d’un mélange pauvre en bas régimes pour un moteur qui vous propulse hors des appuis tout en enrichissant les hauts régimes pour conserver une belle allonge. Ou à l’inverse, plus probable en usage enduro, un moteur souple en bas qui va se renforcer par la suite.

Dans le cas précis du power tuner il faut voir les réglages non pas comme une courbe mais comme une surface 3D. Il est en effet possible d’intervenir sur la richesse et l’avance en fonction du régime mais aussi de l’ouverture des gaz.

Pour éviter de faire n’importe quoi et accessoirement gagner pas mal de temps, plusieurs configurations type sont mises à disposition dans le boitier ou dans la doc Yamaha, il est également possible de sauvegarder dans le boitier plusieurs configurations personnalisée pour y revenir très facilement. Il est parfaitement possible d’envisager un changement de configuration lors des sessions cross puis de revenir facilement à des réglages classique enduro ou carrément d’avoir une configuration spéciale pour les sorties jardinage dans la neige.

 

Une réponse
  1. amine

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *