Sortie sous la chaleur

Malgré un départ matinal, nous avons bien souffert de la chaleur aujourd’hui.

Pour commencer un peu de bronx dans l’organisation du départ pour cause de routes fermées, mais rapidement tout le petit groupe est complet.

Un coup de clé sur les pontets pour garder le guidon fixe tout en arrachant un bon morceau de peau entre la clé et la vis (qui à dit qu’il ne faut jamais faire de mécanique à l’arrache avant de partir ?)

On attaque par du roulant et tout de suite je constate que je n’ai plus de frein arrière, décidément c’est mon jour boulet.

Histoire de pas bricoler dans les bois ni ralentir le groupe je décide de rouler comme ça. D’après Blablacx c’est tant mieux si j’ai un handicap… Nous quittons rapidement les zones touristiques car même tôt il y a déjà du monde sur les chemins. Heureusement l’ambiance est au sourire chez tout le monde.

C’est une sortie un peu spéciale car un ardéchois en 250 CRE roule avec nous. Avec ses 15 ans de moto il assure très bien malgré sa longue pause sans moto. Cela permet de jouer un peu dans les grimpettes.

Pas mal de frayeurs pour moi dans les descentes, car finalement le frein arrière c’est quand même sacrément utile. Surtout quand tu veux tourner entre les arbres et que le « frein moteur » pousse au cul.

On corse un peu le jeu avec quelques passages un peu techniques, rares sont les grimpettes qui résistent à la troupe, mais sur quelques passages la Yam et sa motricité font la différence et je me retrouve bien seul.

Heureusement il y a toujours une levrette pour ne pas rester face à un échec. Bon c’est vrai qu’elles sont parfois un peu rock&roll mais à l’arrivée tout le monde est entier.

Il y a forcément un peu d’alu plié (merci Acerbis) du levier à la forme étrange et du Nico qui boite mais rien de grave.

L’heure approche, les touristes aussi et après un lancé de Yam on prend le chemin du retour en mode trail.

Nous en profitons pour dépanner un vététiste bien amoché avec au minimum une clavicule en vrac. Le pauvre avait envie de jeter son vélo dans le ravin. Comme quoi c’est jamais bon de jouer la course quand on roule en promenade…

Pour finir un petit Blanc de Noir pour faire honneur à notre sudiste.

Voila la moto est propre, purgée et déjà en attente de la prochaine sortie.

coup de chaud dans les casques. #enduro #ktm #honda #wrf

Une vidéo publiée par @scotche le

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *