La boue c’est bon pour la peau

Première sortie cross de l’année, et accessoirement première également avec la « nouvelle » WR250F. 

J’étais motivé pour rouler et m’amuser, mais entre les autres activités (ça occupe les enfants…) et le calendrier de chasse, pas question de sortir dans les bois.

Après un appel sur les réseaux sociaux, on se retrouve classiquement à deux avec Patrick. Chargement du bordel dans l’expert et direction le col de Saales au terrain de motocross de Colroy la Grande.

Un terrain toujours accueillant ou après une modeste contribution de 10 € il est possible de s’amuser sur 3 terrains, un grand assez classique mais bien adapté à tous les niveaux, un petit réservé aux petites motos et un terrain « quad » sans bosses mais avec de nombreux virages idéal pour s’échauffer et travailler les courbes « enduro ». En prime il y a quelques traces enduro sur les abords pour s’amuser dans la boue, les racines et quelques pierres.

On commence classiquement par un échauffement sur le petit terrain, mais après à peine 5 tours les bras sont aussi durs que le sol est glissant.

Petite pause est c’est parti pour le grand circuit. Une mini découverte sur 2 tours pour identifier les points glissants et pénibles. Curieusement malgré la boue très présente c’est roulable. Les pluies importantes des derniers jours ont rendu la boue très liquide et si on évite un peu les gros trous et les flaques il y a moyen de s’amuser.

Re pause puis quelques tours sur le petit terrain pour ne pas prendre froid.

Maintenant on attaque à nouveau le grand terrain, c’est glissant à souhait et comme on a envie de bosser la boue on s’amuse à recouper les ornières et à chercher le profond, c’est pas efficace d’un point de vue chrono, mais très formateur coté technique et surtout confiance. Après seulement 3 tours les bras crient et l’épaule recommence à tétaniser. Malgré ça je décide de pousser un peu et après deux autres tours les douleurs deviennent plus supportables. En s’appliquant à rouler le plus souple possible la vitesse permet de surfer sur les gros trous de boue et de bien s’amuser.

Après 35 minutes, soit 12 tours et quelques douches gratuites offertes par les autres pilotes je quitte le circuit.

Une bonne pause de 20 minutes plus tard je retourne faire quelques tours mais la fatigue approche et c’est de plus en plus dur de tenir la moto dans les ornières. Je rentre sagement dans le parc après seulement 4 tours.

Quelques minutes plus tard Patrick qui a été plus régulier arrive à son tour, il a pris un maximum de plaisir en sortant volontairement des traces pour bosser notre gros point faible, LA BOUE.

On charge et direction la maison avec le stop nécessaire à la station de lavage. La boue est très collante, nous passons chacun une bonne dose de jetons pour revoir les couleurs des motos.

Le bilan de cette session est très positif, nous avons réussi à bien nous amuser et à prendre une bonne dose de boue.

Pour ceux qui aiment les chiffres j’ai roulé effectivement 1h29 sur un total de 2h.

  • Une vitesse moyenne de 25,5 km/h
  • Vmax 58,6 km/h
  • Fc moyenne 155 bpm (84% de ma v max)
  • Fc max 191 bpm (103% de ma v max)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *