5ème endurance de Bartenheim

Dimanche 13 novembre le MC 3 Lys, organisait son endurance annuelle pour les motos.

Le samedi avait été consacré aux quads grâce à ce double dévouement des organisateurs, nous avons eu droit à 6 heures de course juste pour nous.

62 équipages au départ, avec la participation notoire de Xavier Boog pilote usine Kawasaki en mondial MX1.

Un premier point sympa avec les courses locales : la possibilité de dormir bien au chaud à la maison et de faire peu de route avant la course. Les contrôles administratifs et techniques sont rapides et efficaces. Le briefing d’avant course est l’occasion de rendre un hommage à Damien disparu sur ce circuit en juillet. Le tracé n’empruntera d’ailleurs pas la section incriminée dans l’accident.

Tour de reconnaissance en paquet pour découvrir un tracé bien différent de l’année précédente. En prenant le circuit depuis la cabine de pointage, on commence par du champ de mais souple à souhait, de belles courbes agrémentée d’une portion technique devant la zone de ravitaillement, puis retour dans le champ avant d’arriver au terrain de cross. On y retrouve le classique pierrier suivi de son dévers agrémenté de rondins. Puis après la grande descente du terrain de cross une nouvelle montée qui sera shuntée en cours de course. Quelques détours en bordure de terrain, un coup de cul à droite qui passe aisément dans les galets et la belle grande montée qui se creusera tout au long de la course pour laisser apparaitre de belles marches en fin de journée. Retour dans le champ avec une incursion dans le sable du sous-bois bordant le haut du terrain de cross. Le tour fait un peu plus de 6 km et montre une grande variété d’obstacles. Il y en a vraiment pour tous les gouts.

C’est mon tour de prendre le départ, avec la pression supplémentaire du numéro 3. Le départ est malheureusement loupé car la moto ne craque pas au premier coup de kick. Le premier tour se fait en paquet et je me laisse doubler par de nombreux pilotes. La course étant sur 6 heures, rien ne sert de se blesser maintenant.

Premier relais avec les bras en bois, je me limite à 3 tours avant de passer le transpondeur à Fredo.

Le terrain est vraiment sympa, une adhérence idéale avec quelques pièges, peu d’ornières et des courbes de tous types. Je m’amuse vraiment et le plaisir de piloter est vraiment là. Tout au long de la course je vais rester sur des relais à 3 tours, la condition n’étant pas là autant prendre du plaisir à rouler vite. Enfin vite pour moi, car régulièrement je me suis fait dépasser par de vrais bons pilotes et là c’est le choc sur le moral. Ils font preuve d’une aisance sans commune mesure, cela laisser pantois.

En prime du départ j’ai eu le privilège de passer le drapeau à damier, Fredo parti pour faire le dernier relais a joué la sécurité en me laissant terminer, il aurait en effet été dommage de se blesser dans son dernier tour. De toutes façons nous n’étions pas là pour la performance mais avant tout pour un bon coup de moto avec les potes.

A l’arrivée nous sommes 23 ème avec 9 tours de moins que l’équipage vainqueur (Xavier Boog et sa soeur Laura). La petite mousse offerte par Vinz compense l’absence de pression à la buvette, un comble pour une course alsacienne. Tout le monde est content et entier, pas de casse mécanique à déplorer, le moral est au beau fixe, cette journée parachève donc en beauté la saison 2011.

J’en ai également profité pour tester une nouvelle caméra GoPro, les premiers résultats sont sympa même si l’édition des vidéos est un poil plus pénible. Plus de nouvelles et un comparatif dès que possible.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.