Mécanique

Tubolito – premier retour après quelques sorties

Si vous suivez un peu mes pérégrinations en moto et en vélo, vous n’êtes pas sans savoir que j’aime bien les produits un peu originaux. Après avec longtemps roulé en TUbliss sur la moto d’enduro j’avais initialement envie de tester l’équivalent vélo, à savoir le Schwalbe PROCORE. Mais les retours mitigés m’ont empêché de faire le pas.

Situons le débat : jusque début 2019 je roulais sur un vtt type all-mountain (Scott Genius 27,5″) qui n’était pas équipée de roues compatibles tubeless et je n’avais pas sauté le pas de la bricole pour éliminer les chambres à air.

Après de trop nombreuses crevaisons et sur les conseils conjoint et éclairés d’une boutique (MN Bike à Chatenois) et de potes de sortie j’ai décidé de tenter les chambres Tubolito.

Ce sont des chambres à air « révolutionnée ». Cette chambre à air, de marque autrichienne, est annoncée à la fois ultra-light (82g en 27,5 et 110g en 29+) et quasi-increvable. Elles sont fabriquées en Elastomère de Polyuréthane Thermoplastique. Le prix public est autour de 30 € par chambre et 4 € pour le kit réparation contenant 5 rustines.

Prise en main et montage

Dès le premier contact, on remarque le poids réduit et la finesse de la membrane. La valve est longue avec un obus démontable.

Après avoir déroulé la chambre et mis un peu d’air pour lui faire prendre forme, le montage est identique à celui d’une chambre à air classique.

Gonflage et mise en place du pneu forcément très facile. Sur les conseils de MN Bike (ils ont un retour réel, sur plusieurs mois en vtt bien engagé) je gonfle un peu moins qu’en chambres classique pour bénéficier du grip et du confort.

Bonus de montage, il n’y a pas besoin de se salir les mains avec du préventif… Et la pression reste constante entre les sorties.

Au roulage

Pour être franc, je n’ai remarqué aucune différence aux premiers roulages. Après quelques sorties j’ai un peu baissé les pressions pour chercher plus de grip, mais la différence n’est pas flagrante.

En théorie les roues ont moins d’inertie grâce à la baisse de poids, mais je n’ai pas l’expérience ni les jambes nécessaires pour en juger.

À l’usage

Maintenant que je suis passé au 29″, le nouveau vélo a été remonté d’office avec des Tubolito. Alors que sur les sorties enduro j’étais un peu le chat noir avec des crevaisons régulières par pincement ou épines, je suis resté tranquille depuis les Tubolito malgré des pressions un poil plus basses qu’en chambres.

Le comportement au choc donne une bonne sensation d’amorti. Malgré quelques loupés de trajectoire et impacts les roues n’ont pas de poc. Alors que dans les mêmes circonstances en chambres j’aurais probablement eu droit à un pincement et une belle marque sur la jante.

Un bémol tout de même : de part leur construction plastique avec obus amovible, les valves sont à peine plus volumineuses que les valves métalliques des chambres classiques ou tubeless. Elles ne sont donc pas compatibles avec toutes les pompes. Par exemple avec la Crankbrothers KLIC HV, il n’est pas possible de bien visser l’embout de gonflage, car celui-ci est équipé d’un joint trop rigide et trop étroit pour la valve Tubolito.

Usure et réparation

La matière des Tubolito étant différentes des chambres classiques, il faut donc des rustines spécifiques. Elles sont autocollantes et il faut juste nettoyer la surface de la chambre, avec un petit tampon d’alcool isopropylique (fourni avec les rustines) avant de placer la rustine.

Sur la première série en 27,5″ j’ai eu une perte de pression, la chambre a été échangée sous garantie par la boutique.

J’ai dernièrement démonté les chambres à l’occasion d’un changement de pneus et même si quelques traces sont présentes, la membrane est impeccable. D’après des utilisateurs plus intensifs il n’y a pas à craindre de détérioration dans le temps et les casses répertoriées sont rares.

Bilan provisoire

Pour le moment l’expérience est très positive. Je vais donc continuer à rouler sereinement avec ces chambres oranges. Elles vont donc être mises à l’épreuve sur toutes mes sorties et même quelques courses.

Cela peut vous intéresser...

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.