Mécanique

Option pharmacie

Quand on pratique des sports de nature et dans le cas présent le VTT, les bobos font partie du jeu. On dit même souvent que c’est le métier qui rentre.

La dernière chute en date est à mettre au compteur de mon fils ainé. Juste la « carrosserie » qui est rayée mais un peu de soins quand même pour optimiser la cicatrisation et bannir l’infection potentielle.

A la maison c’est facile, car au fil du temps et des aléas, on a constitué une pharmacie bien fournie. Mais quand il s’agit de partir en vacances ou en week-end la trousse de secours est incontournable.

Dans notre trousse vous allez donc trouver :

  • 4 x 2 petites compresses stériles 5 x 5 cm
  • 4 x 2 grandes compresses stériles 10 x 10 cm
  • 8 compresses nettoyantes stériles pré-imbibées
  • 2 Steri-strips
  • 3 dosettes de sérum physiologique
  • 2 bandes type velpeau
  • 1 bande cohésive (qui colle sur elle-même sans coller à la peau)
  • 1 petit rouleau de sparadrap
  • 20 pansements adhésifs « étanches » de tailles diverses
  • 1 couverture de survie
  • 1 pince à épiler
  • 1 paire de ciseaux qui coupe bien
  • 2 paires de gants
  • 1 tire-tiques
  • 1 petit savon
  • 20 euros

Avec ça on peut traiter la majorité des bobos courants en vtt et assurer le retour à la maison. Il ne faut bien sur pas oublier les basiques, à savoir une carte du secteur, un téléphone « solide », les outils de base dans le sac à dos et de quoi grignoter sucré pour remonter le moral après la chute.

Par expérience la trousse de secours agit comme le kit de réparation. A l’image des rustines, on a étrangement moins de chance d’en avoir besoin quand on y a pensé…

Et comme dise les amis d’enDHurobike « ridez bien, ridez safe ».

Cela peut vous intéresser...

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.