Courses

CET – Une première expérience enrichissante

Le dimanche 19 mai 2019 nous a réservé beaucoup de bonnes surprises. En effet après avoir joué avec nos nerfs pendant de longs jours d’attente, la météo à décidé d’être clémente avec nous en nous offrant des températures douces, quelques goutes éparses et une très belle journée.

Partant dans l’inconnu, l’objectif avoué était de rallier l’arrivée entier et sur le vélo. Sur ce point c’est une réussite intégrale, car malgré quelques cabrioles en spéciale, c’est sans bobo que nous avons rejoint l’arche pour partager une mousse et un bon repas.

La première liaison a donné le tempo, de bons gros chemins larges et roulants, mais avec de la pente et parfois de l’adhérence aléatoire, mais même dans le raide nous avons tout monté à la pédale, à notre rythme mais toujours avec le sourire.

La SP1 comme toutes les autres sera une pure découverte. Ça commence bien entre les arbres avec de belles courbes serrées, puis une relance sur la crête d’où je n’ai pas profité du paysage et on replonge dans la pente. La fin de spéciale est proche après un peu de dévers et de pierres.

J’ai adoré ça, mais en mode safe je n’ai pas lâché les freins ni engagé dans le pente.

C’est reparti pour une nouvelle liaison vers la spéciale 2. Toujours en mode économie en prenant bien le temps de boire, manger et même papoter.

La SP2 est sacrément moins amusante pour moi, il faut de l’engagement et du rythme, ce que je n’arrive pas à faire dans ce type de tracé cassant entre pierres et racines. Résultat chute et grosse perte de temps. Je n’ai pas réussi à prendre de plaisir hormis le début qui était plus conforme à mes aptitudes.

Le ravitaillement arrive à point nommé, même si les stocks ont déjà été largement dévalisés. Après une petite pause c’est reparti pour du D+ en direction de la 3ème spéciale du jour.

La SP3 commence bien, passe un peu dans du cassant, mais surtout se termine par une section géniale où l’on roule entre fossés et trous dans un enchainement magnifique avec quelques sauts bien placés. Cette spéciale sera mon coup de coeur de la journée, elle donne presque envie de refaire un coup de liaison pour en profiter à nouveau.

D’ailleurs c’est ce que l’on fait, avec un retour en liaison dans la même direction pour rallier le départ de la SP4.

Dernière spéciale de la journée est également la plus longue. Dès le départ ça tourne bien dans les racines et me laissant perturber par les secours en train de soigner un pilote je tombe une première fois. En repartant trop lentement je retombe plus lourdement et c’est bien sonné que je reprends la piste après avoir récupéré le vélo et être remonté sur la trace…

Je termine un peu dans le vague, sans penser à pédaler dans les relances et en m’écartant pour laisser passer quelques avions de chasse, au passage j’en « profite » même pour coincer un fil de fer dans ma roue et perdre un peu plus de temps à démêler tout ça.

C’est heureux et soulagé que je rejoint l’arrivée où Toff m’attend. Les derniers km pour rejoindre l’arche d’arrivée sont une formalité et après avoir rendu les puces et rangé les vélos, la bière est savoureuse.

Vivement la prochaine journée d’enduro, ce sera début juin, toujours en mode découverte avec Toff à La Bresse.

Retrouvez beaucoup d’autres photos en ligne sur le blog de Bike-Components.

Cela peut vous intéresser...

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.