Aïe, fin de rodage perturbé

Première sortie sur invitation avec la nouvelle moto. Un bon tour avec les potes dans un secteur que je ne connais que trop peu.

Avec un petit groupe ça roule bien, on s’adapte bien sur aux limites de l’éclairage et de la navigation nocturne. Les grimpettes sont longues, il y a du dénivelé dans les deux sens. Le temps est franchement clément et nous profitons également de la vue sur les illuminations des villes et stations de ski. Tout va plutôt bien, l’éclairage adapté sur la WR250F se montre performant et la frontale en complément malgré sa puissance moindre fait très bien son office avec un faisceau large et uniforme.

On jardine un peu, il faut même parfois mettre pied à terre mais le sourire est là. Le petit 4T n’est pas forcément à son aise, mais c’est de toutes façons le pilote qui limite clairement l’ensemble. Dans une grimpette un peu technique, interrompue par un arbre couché, je me plante en partant trop tôt derrière Sergio qui lui même attends que Thomas libère le passage. Impossible de repartir et je n’ai pas envie de forcer sur la moto et je ne suis pas assez lucide pour voir la trace secondaire que Sergio a trouvé, donc demi-tour et nouvelle tentative avec plus de vitesse et surtout une piste dégagée. Tout va bien, mais avec la nuit j’évalue mal la distance qui me sépare de l’arbre et j’arrive trop vite… Je m’envole sur les pierres en freinant et tape le guidon contre l’arbre et je me récupère violemment sur le pied.

Dur de poser le pied, mais il faut redescendre, redresser les pontets qui ont un peu bougé. Les autres redescendent, de toutes façons la montée était un cul de sac et je n’ai plus l’envie de la retenter.

Il suffit de serrer les dents pour finir la sortie et nous arrivons à bon port après une autre bonne dose de grimpettes et descentes sans fin.

A mesure que la cheville se repose la douleur se manifeste. Je suis bon pour rentrer doucement et laisser la moto dormir dans la camionnette.

Bilan, pas de casse sur la moto, j’ai dépassé les 200 Km au compteur et avec cette sortie je peux considérer que le rodage est fini. Il ne me manque plus qu’une petite session cross pour avoir testé la moto sur la majorité des terrains que j’affectionne. Mais pour le moment, aircast et massages sont mes alliés, ainsi que quelques bons bouquins car je vais être privé de badminton et de moto pour quelques jours.

J’ai profité de la sortie neige du motoclub depuis la buvette. Les participants se sont bien amusé, malgré la neige collante. Ils ont échappé aux averses et sont tous rentrés ravis et fatigués.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *