Des lumières dans la nuit

Après pas mal de temps passé avec un guidon sans moteur, l’envie de sortir la Yam se faisait pressante. En quelques minutes le programme est calé, l’après-midi de travail sera donc courte.

Voyant la nuit tomber, nous partons directement avec les lampes sur le casque. Le combo bons phares et bonnes frontales permet de rouler sereinement.

Avec les coups de vent des derniers jours il y a pas mal de branches voir d’arbres sur les chemins. Le sol est gavé d’eau et couvert de feuilles mortes. 

Il faut y aller en douceur avec les gaz et les freins sous peine de tâter le sol.

Quelques grimpettes résistent à Patoche en manque de roulage et petite forme. Son pneu arrière franchement usé n’aide pas à trouver la motricité dans ces conditions.

Au détour d’un chemin nous tombons sur un panneau annonçant une chasse et changeons donc d’itinéraire.

Après deux bonnes heures c’est le moment de l’apéro. Un Banyuls grand cru de 1992 réjouit nos papilles.

Décidément encore une belle sortie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.