Val de Lorraine Classic 2018 – un bilan très positif

A peine rentrés, les motos ne sont même pas encore propres qu’il faut se remettre au travail. 

N’ayant pas emporté de caméra ni sorti le téléphone pour photographier, je vais manque d’images fixes ou qui bougent, mais la tête est pleine de bons souvenirs et c’est bien suffisant.

Pour commencer, la mission initiale est accomplie, nous partions à Faulx en groupe avec comme objectif de terminer ensemble et surtout entiers. Un bug dans notre assistance nous aura permis de constater que les enduristes sont solidaires et généreux. 

Inutile ou presque de s’attarder sur nos résultats, nous avons bien rigolé en spéciales et joué l’entraide en liaison sacrifiant ainsi les temps de pointage.

Coté mécanique, que du bon également avec des motos entières mais un peu chargées de boue quand même.
Sur la Yam je n’ai à déplorer la perte que de vis accessoires, sur la protection de collecteur, la sangle arrière et la boite à air.

On va attaquer le nettoyage en profondeur pour arriver à Granges-sur-Vologne avec des motos opérationnelles.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.